=> 1110691 visites

  => suivez-nous sur :


 

A l’automne refleurissent les projets nature de la MJC. L’occasion d'échanger avec l'animateur environnement de l’association.



MJC


saison 2013/2014


rens./ contact MJC: 02 32 43 00 89









 
Eduquer pour former des éco-citoyens


Si l'on vous dit « environnement »… ?
Antoine Barron : On peut mettre beaucoup de choses derrière le mot Environnement et surtout ce que l’on veut… Toutefois, j’ai l’intime conviction que ce mot est aujourd’hui entré dans les mœurs.
L’Environnement fait tout de suite référence aux thèmes de la Nature et au Développement Durable, et à tous les problèmes qui y sont liés.
Environnement, Nature et Biodiversité font partie des mots qui gravitent autour de moi, aussi bien dans mon travail que dans ma vie de tous les jours.
Ce mot a été le premier à faire partie de mes convictions et de ma conscience politique et militante. Les problèmes environnementaux ne sont pas à prendre à la légère, surtout lorsque l’on voit les conséquences sur la planète pour les populations et la nature.

Comment percevez-vous le métier d’animateur nature ?
A.B. : Je viens du monde de l’environnement et non de l’animation. Pour moi la protection de l’environnement ne peut se faire sans connaissances. Le métier d’animateur nature, ou plutôt d’éducateur à l’environnement, est une nécessité. Nous sommes les premiers à transmettre les connaissances du monde naturel, et du développement durable. Comment demander à la société de protéger et comprendre les mesures de protections s’il n’y a aucune connaissance de l’environnement ?
L’éducation est le meilleur moyen pour faire avancer une société qui ne semble pas prendre conscience des problèmes qui nous font face. Outre cet aspect, j’ai découvert dans mes études le domaine de l’animation et surtout de l’éducation populaire. Il est essentiel de s’approprier notre environnement. Aussi, lors de mes interventions scolaires, je privilégie au maximum l’immersion dans le milieu naturel.

Quelle est votre approche du public jeune ?
A.B. : La découverte du monde est tout de même une chose importante dans la construction de soi ! Il est primordial d’apporter des connaissances sur ce qui nous entoure. J’estime que le meilleur moyen de transmettre nos connaissances, de sensibiliser, c’est d’utiliser la pédagogie active. Elle met l’individu au cœur du projet pédagogique, c’est-à-dire que l’apprenant est acteur de ses connaissances. Sans animation nature, beaucoup d’enfants n’auraient pas connu les joies de toucher une grenouille ! Pour moi, l’éducation à l’environnement est une démarche indispensable pour former les citoyens de demain.




Quels sont les objectifs des échanges éco-délégués qui ont lieu en novembre ?
A.B. : Cette rencontre est une première, nationale. Du 28 au 30 novembre, les éco-délégués (de la 4ème au BTS) vont pouvoir témoigner de leur engagement, au sein de leurs établissements, d’actions, de projets de développement durable. En tant qu’animateur de ces journées, je pense que l’engagement de ces jeunes doit être reconnu, y compris dans leur cursus scolaire et professionnel. Cette démarche doit permettre qu’enfin le développement durable soit pris en compte, à part entière, et devienne une évidence… naturelle.

 

 
• Cinéma en plein air
Avec la MJC, Nature et culture se rejoignent sur grand écran pendant "un été à Bernay"!...

• Balade gourmande contée
Il était une fois une nature bien généreuse… pleine de ressources savoureuses méconnues. M...

• Un été Nature
et découvertes # 2

Voici des ateliers* où la Nature devient un terrain fertile de découvertes en tous genres....

• Découverte Musiques Actuelles
La musique est intemporelle. Les styles et les techniques évoluent, les groupes se forment...


 

Demain ...
dans nos lycées normands

Son festival Génération Durable du film Nature et Environnement en est une illustration, l...