=> 944482 visites

  => suivez-nous sur :


 

L'année écoulée a été tumultueuse, les conséquences lourdes pour 2009. Et le public attendait beaucoup de l'A.G.



MJC


année 2009


l'A.G. s'est tenue le 30 janvier en présence du maire Hervé Maurey et de l'adjointe à la culture et jeunesse Mme Delanys.









 
A.G.: Retour vers le futur


Comble. C'est devant une assistance comble que s'est tenue l'assemblée générale 2008. Autant dire que la centaine de personnes présentes nourrissait des attentes.
Après avoir signé la pétition en nombre (+ 2500 signataires), le public n'a pas manqué de manifester à nouveau son soutien à la structure vendredi soir en applaudissant la lecture du rapport moral (voir document ci-dessous en cliquant sur la croix de gauche).
La présentation du rapport financier(cliquer doc croix rouge droite) , étayée par la lecture de la note du cabinet de gestion ont chiffré clairement les difficultés de la MJC. Difficultés surmontées mais aussi à surmonter. Et surmontables ?

La parole était alors donnée au sénateur-maire déterminé à « repartir sur un nouveau pied en 2009 ».
L'échange Ville – MJC se voulait dans un climat apaisé mais toutefois des questions préoccupaient la salle:
- « Pourquoi la Ville a-t-elle décidé, unilatéralement, de diminuer la subvention de 30.000€ et de rompre la convention? »
M.Maurey: « Je ne vais pas refaire l'historique 2008. La Ville trouvait qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas dans le fonctionnement.»

- « Qu'en est-il des risques de licenciements? »
-M.Maurey : « je n'ai pas en charge la gestion de la MJC ».

Revenant sur la suppression des 30.000 euros, Pascal Didstch a souligné les conséquences d'« asphyxie » engendrée ces derniers mois sur les projets MJC «alors que la MJC participe positivement à l'image de la Ville et de sa vie culturelle ».
« Si nous n'avions pas conscience du rôle de la MJC, nous ne serions pas là, a répondu le maire. Mais nous ne voulons pas donner de chèque en blanc. Nous voulons des projets définis ensemble. Il faut l'apport d'une vraie plus-value, des objectifs trouvés en commun et qu'on se mette d'accord sur les projets que la Ville souhaite ou non financer ».
Le propos suscite réflexions et remarques du public:
« Comment cela fonctionnait-il avant? »
« par un accord de principe par rapport à ce qui était écrit dans la convention » explique la vice-présidente Michèle Dionis.
-« Cela fait dix ans que je suis intervenant ici. Il n'y avait jamais de problème. Et tout à coup, cela devient ingérable? Pourquoi? »
-M.Maurey: « Certains services qui n'existaient pas sont aujourd'hui rendus par la Ville. Il faut remettre à plat les actions par rapport à la plus-value apportée par la MJC sur le territoire. »
Et des adhérents de s'interroger sur le pourquoi ne pas en avoir discuté... avant, avec la MJC.



Si le maire souligne être venu dans « l'esprit de regarder l'avenir », du côté du Conseil d'Administration, la ligne d'horizon semble floue:
« il est difficile pour nous, constate Michèle Dionis, qu'aucun chiffre concernant l'accompagnement de la Ville ne soit énoncé ce soir. Depuis 50 ans, la MJC travaille sur le territoire de Bernay. La MJC propose, innove. Il est bien dommage que la Ville ne nous accompagne pas plus. Je voudrais une assurance sur un chiffre, un engagement. Nous ne pouvons pas, nous MJC, nous engager par rapport à nos adhérents sans budget. »

Avant de quitter l'assemblée, M. Maurey s'est d'une part engagé à la réécriture d'une convention, et d'autre part à présenter le montant de l'aide financière municipale dans un délai d'un mois.

Bonne(s) nouvelle(s) alors? «Nous avons bien entendu le discours d'une volonté de réécriture, note Michèle Dionis. Mais une chose est à craindre: sur quels critères se portera le choix municipal d'accompagnement de nos projets? ». « Les inquiétudes sont réelles, insiste Pascal Didstch. L'acompte de subvention municipale (9.100€) laisse à penser que 2009 risque de ressembler à 2008. »

Aussi, l'assemblée générale s'est achevée sur trois votes, à l'unanimité:
- réaffirmer les trois axes prioritaires d'actions (Environnement, Jeunesse, Programmation culturelle) de la MJC dans lesquels doit s'inscrire l'accompagnement financier et le partenariat de la Ville.
- un échéancier des réponses de la municipalité concernant le montant de la subvention et de la réécriture de la convention.
- signature d'une convention pluriannuelle (3 ans).

Ci-dessous documents:
rapport moral
rapport financier

 

 
• L’automne à la loupe
Ce n’est pas parce que c’est l’automne que les joies de la nature entrent en hibernation !...

• Les insectes font leur cinéma
Dès le début de soirée, le jardin public de l’abbaye s’anime en la présence d’insectes (am...

• Bienvenus aux jardins accueillants !
Dans le cadre du cycle de conférences naturalistes menées par l’Antenne nature de la MJC e...

• Une semaine « théâtrale » avec la MJC
Ce n’est pas une représentation, ni deux, mais bien neuf auxquelles les troupes théâtre, e...


 

• Tremplin
La 10ème édition du tremplin Musiques Actuelles, organisé par la MJC, en partenariat avec ...