=> 1080301 visites

  => suivez-nous sur :


 

« Et si » annonçait une rencontre artistique inattendue. 70 artistes ont porté l’aventure d'Et si, création musicale.



Théâtre Edith Piaf. 20h30.


vendredi 17 juin 2011


spectacle gratuit, coproduit par la MJC
et le Conservatoire Intercommunal.









 
Et si… c’était un succès


De la salle monte le timbre de bols tibétains qui gagnent peu à peu la scène drappée de brume…
Terre et lune se dessinent dans l’espace et les lettres d’ « Et si » apparaissent… Le spectacle peut s’embraser.
Djembés, kora, calebasse et autres instruments d’Afrique vont répandre leurs vibrations au rythme des échos que leur renverront trompettes, violons ou piano au gré de ce spectacle peu commun.

« Et si » c’est une aventure commencée à quatre mains, entre Karim Zekri, professeur de musique africaine à la MJC, et Bruno Lecoeur, professeur de percussions au Conservatoire de la CCBE.
« Notre création est née d’une envie commune de mélanger la musique traditionnelle africaine avec les sonorités des instruments de musique classique » commente Karim.
« Et si est un carrefour culturel entre la musicalité de l’Europe, l’esprit mandingue et la poésie des berbères de Kabylie. »



Ce spectacle musical, coproduit par la MJC et le Conservatoire, invitait à voyager vers un univers musical inédit, associant musique, danse africaine, chant, poésie, scénographie.
"Et si" a réuni soixante dix artistes des ateliers de danse et percussions africaines de la MJC et des formations et chorales adultes et enfants du Conservatoire.
Cette création ambitieuse a offert un voyage dépaysant, festif à une salle comble et comblée. « Le public ne peut pas rester insensible à l’âme insufflée dans chacune des œuvres présentées» promettait Karim.
Promesse tenue.

 

 
• Découverte Musiques Actuelles
La musique est intemporelle. Les styles et les techniques évoluent, les groupes se forment...

• Quand oiseau rime avec eau
A chacun son lieu de vie de prédilection. C’est une aubaine pour qui aime se promener dans...

• Sur le chemin
«De l’herbe au lait»

De Brionne à La Trinité-de- Réville en passant par Mesnil-en-Ouche, suivez l’itinéraire « ...

• «Voir l'invisible» est une fête !
Il faut souvent de la patience, de la curiosité pour déceler bien des aspects de la nature...


 

Demain ...
dans nos lycées normands

Son festival Génération Durable du film Nature et Environnement en est une illustration, l...