=> 961444 visites

  => suivez-nous sur :


 

Une vingtaine de collégiens férus de nature a partagé une « classe d’eau » au cours d'une semaine riche et animée.



Bernay, collège Marie Curie


novembre 2011


Animation de l'Antenne Nature MJC, en partenariat avec l'agence régionale de l'eau.



Les magiciens d'eau





 
L’eau, c’est trop classe !


Au collège Marie Curie, le Développement Durable s’inscrit dans l’action.
Depuis trois ans existe le CN2D : Club Nature Développement Durable, ouvert aux élèves de 6ème et 5ème. Chacun des deux clubs se réunit une fois par semaine sur le temps libre du midi et travaille des projets tels que potager au printemps, l’éco-nature autour du sapin et de la déco naturelle vers Noël, ou de l’eau, premier thème abordé pour la vingtaine de membres qui constituent le CN2D des 5ème. Et là commence un autre projet d’envergure…

Pendant une semaine, ces enfants ont délaissé leurs différentes classes pour se retrouver au sein d’une « classe d’eau », dispositif mis en place par l’agence régionale de l’eau.
Pilotée par Mathieu l’animateur nature de la MJC, la réalisation de ce projet a été encadrée par les professeurs de SVT, MM. Le Bossé et Quesney en charge du club CN2D avec Mme Cahue, professeur d’histoire-géo. « Dans ce projet, nous avons privilégié les 5ème, explique Jonathan Le Bossé, car l’eau figure au programme en sciences et vie de la terre, physique-chimie et histoire-géo ».

Sciences, expériences, spectacle
Et c’est une semaine d’activités dense auxquelles ont participé ces jeunes mordus de nature. Lors de la remise officielle des diplômes, l’animateur Mathieu a pu récolter les fruits de ses enseignements… Entre les découvertes théoriques en classe, les visites techniques et les sorties : quel programme !



Qu’avez-vous préféré ?
Nul ne confond plus stations d’épuration et d’ « ultrafiltration. C’est là où on traite l’eau pour la rendre potable » rappelle Dorine tandis que Charles se charge de résumer : « la station d’épuration, l’eau qui rentre et qui sort n’est pas de la même couleur ! Mais elle n’est pas encore bonne… »
L’étude du milieu aquatique a été très appréciée. Dans le Cosnier, « on a pêché des épinochettes (des petits poissons), des gammares sorte de crevettes » explique Charles, « … et des sangsues », relate Benjamin précisant qu’il s’agit de « planaires car elles ont la tête triangulaire ». « On en a aussi profité pour faire du nettoyage : il y a plein de déchets de verre, cannettes" déplore Clémentine. Côté mare, l’un relève la présence de lentilles d’eau et Emilie parle de phénomène d’ « eutrophisation. La mare ne respire plus, il n’y a plus d’eau ».
Et puis, les jeunes ados ont aussi un souvenir « magique » : le spectacle d’eau ! Ils ont en effet bénéficié d’un moment privilégié puisque, dans la même période, se déroulait un autre projet eau, avec les élèves des classes CHAM : la création d’un spectacle aquatique (voir lien ci-contre). Aussi la compagnie Itinéraire Bis a accueilli le CN2D pour une séance d’initiation à la musique d’eau. Bruitages d’eau, orgue de cristal, jeux de vibrations ont épaté ce jeune public : « c’est passionnant de voir ce qu’on peut faire avec des objets aussi simples que les casseroles, les bols ou des verres ! » Acteurs, les jeunes l’ont aussi été en réalisant un questionnaire sur l’exposition « Qu’est ce que l’eau ? » de l’AREHN proposée par la MJC. « Nous l’avons installés dans le hall du collège, pour que tout le monde puisse en profiter » remarque Théo. Et le club lui-même a appris beaucoup de choses à travers la vingtaine de panneaux : comment « autrefois les toilettes se trouvaient au fond du jardin, les canalisations n’existaient pas, on rejetait directement l’eau sale maintenant on traite. » Last but not least : « il faut économiser l’eau ».


« Ec’eau -citoyenneté : allons-y !
C’était une première au collège Marie Curie. Etait-ce compliqué de banaliser une semaine « classe d’eau » pour réunir une vingtaine d’enfants, de différentes classes, et de bouleverser ainsi l’emploi du temps ? Côté élèves, ils assurent : « nos cours sont déjà rattrapés ! ».

Côté direction, le principal, M. Ingrao est catégorique lui aussi : « Quand vous avez une équipe scolaire, des enfants et des partenaires (MJC, agence de l’eau) volontaires, alors allons-y ! La classe d’eau se trouve en cohérence avec notre option CN2D. Au-delà de la sensibilisation à l’écologie, ce travail collectif, de volontaires, leur enseigne d’emblée le respect des uns et des autres, et à s’ancrer dans une citoyenneté qui se prolonge dans les actes.
De plus, le vécu des élèves sert d’appui aux cours pédagogiques. Ce type de projet apporte une valeur ajoutée en termes d’expériences. Les élèves en sortent grandis. Et voir des élèves afficher leur bonne humeur en allant en classe, souriant devant leur travail accompli, c’est une récompense pour moi. »

 

 
• Les oiseaux miniatures de nos bocages
Nombreux sont les curieux de nature qui sont fascinés par les oiseaux de grande taille, au...

• L’automne à la loupe
Ce n’est pas parce que c’est l’automne que les joies de la nature entrent en hibernation !...

• Notre environnement
sur grand écran

Le festival du film Nature et Environnement « Génération Durable », créé et piloté par la ...

• Les insectes font leur cinéma
Dès le début de soirée, le jardin public de l’abbaye s’anime en la présence d’insectes (am...


 

• Tremplin
La 10ème édition du tremplin Musiques Actuelles, organisé par la MJC, en partenariat avec ...