=> 1805274 visites

  => suivez-nous sur :


 

Une vingtaine de collégiens férus de nature a partagé une « classe d’eau » au cours d'une semaine riche et animée.



Bernay


juin 2013


collège Marie Curie; Animation de l'Antenne Nature MJC, en partenariat avec l'agence régionale de l'eau AESN.









 
L'eau c'est classe !


Au collège Marie Curie, le Développement Durable se traduit en action !
A raison d’un rendez-vous par semaine, une vingtaine de jeunes « volontaires » férus de nature (de la 6ème à la 4ème) rejoignent MM. Le Bossé et Quesney, professeurs de SVT, qui encadrent ces activités hebdomadaires dont le jardinage, le potager sont très attractives mais aussi l’eau.
C’est d’ailleurs pour remercier ces élèves pour leur implication que l’année s’achève sur l’opération «classe d’eau ». Ainsi au cours d’une semaine banalisée, les membres du club délaissent leurs différentes classes pour se retrouver au sein d’une « classe d’eau », dispositif mis en place par l’agence régionale de l’eau (AESN). «Le but, relève M. Le Bossé, est de sensibiliser ces jeunes au milieu, notamment à la place de la Charentonne prépondérante au niveau de Bernay».
Découvertes des usages anciens de l’eau, visite d’une station d’épuration, études de milieu (pêche), de la faune et de la flore (justement au programme SVT de 5ème) comptent parmi les activités menées au cours de ces cinq jours encadrés par Antoine, l’animateur Nature de la MJC de Bernay.

La visite de Bernay a ainsi été propice à découvrir l’évolution du rôle de l’eau et des rivières au fil du temps, agrémentée par la réalisation d’une maquette sur le cycle de l’eau.
Pêche et mise en place d’un aquariumont permis l’étude du vivant avec l’anecdote du vécu où, de visu, les jeunes ont pu voir comment les larves d’éphémères observées dans leur aquarium se transforment, volent et ont une vie, bien éphémère, happées en plein vol par quelque rougequeue noir au regard acéré !



Nettoyage de rivière
Et puis il y a ces choses bien moins naturelles… comme la pollution. Et un petit nettoyage de rivière vaut bien un long discours pour un constat alarmé : «on pensait bien trouver des déchets, mais pas à ce point et pas tout ça !».
Bouteilles et cannettes à gogos, débris de papier, plastique constituent le lot commun des sacs poubelle récoltés. A cela s’ajoute un inventaire à la Prévert d’autres objets insolites repêchés : chaussure, ballon d’enfant, écouteurs, grille de barbecue, ressorts et autres débris métal sans oublier «une poutre énorme» rappelle Alexandre.
Aussi instructive que divertissante, cette classe d’eau s’est achevée par la remise officielle de diplômes personnalisés des mains d’Antoine, ravi de constater que pour ces apprentis naturalistes «l’eau c’est classe !».

 

 
• Quelles mésanges en Normandie ?
Visiteuses assidues de nos mangeoires hivernales, précieuses auxiliaires des jardiniers, l...

• 13ème Festival
Génération Durable

Acteur pédagogique, le festival définit la culture comme ambassadrice pertinente et féd...

• Ciné-concert
Nanouk l'esquimau
Le centenaire

Confirmant la pertinence que la culture est une ambassadrice fédératrice des questions ...

Au revoir les Extases en musique avec Moonya
La musique va accompagner la fin de l’été et de rendez-vous privilégiés. Un événement fest...


 

• Résidences d’artistes :
un « luxe » nécessaire

La diffusion artistique et l'ouverture culturelle constituent des piliers de la mi...